La logistique ou le climat, la wallonie doit choisir

[COP26] 300 personnes pour exiger un moratoire sur les projets d’extension de Liège Airport

Mercredi 10 novembre, un mois après la marche pour la climat Back To The Climate et quelques jours après l’inauguration du premier entrepôt d’Alibaba à Liege Airport, les slogans « A bas Alibaba » et « + d’avions, + de béton, que du travail précaire, ils vont tout foutre en l’air » ont tonné à Liège, Place Saint Lambert.
Le Front Stop Alibaba&Co a mobilisé, en quelques jours, 300 personnes afin de montrer sa détermination face à la fuite en avant du gouvernement wallon.

La COP 26 risque de se conclure sur un nouveau constat d’échec. Au rythme actuel, nous sommes très loin de pouvoir éviter les pires conséquences du réchauffement climatique. Qu’à cela ne tienne ! Au même moment, à Liège Airport, la filiale logistique du géant chinois du e-commerce Alibaba inaugure le premier entrepôt de ce qui doit devenir son principal « hub logistique » européen. Un projet qui va éloigner encore plus la Wallonie – ainsi que la Belgique et l’Europe – de ses objectifs (déjà insuffisants) en matière de réduction des GES, et plus largement de transition écologique et sociale.

Cette situation est d’autant plus révoltante que ce projet pharaonique n’a fait l’objet d’aucun débat public. Pire, il n’a même pas fait l’objet d’une étude d’incidences digne de ce nom, qui aurait au moins eu le mérite de mettre en lumière ses conséquences écologiques, économiques et sociales à court, moyen et long terme.

Cette situation est inacceptable. Pour la dénoncer, le collectif Stop Alibaba & Co s’est rassemblé à Liège, place Saint-Lambert, le mercredi 10 novembre.

Une campagne d’interpellation des ministres concerné·es est également lancée en parallèle, via la proposition d’un envoi massif de courrier.

L’occasion pour le collectif de réaffirmer sa revendication prioritaire : la mise en place immédiate d’un moratoire sur tous les projets d’extension de l’aéroport de Liège, le temps de réaliser une véritable étude d’incidences globale et de mener un débat public et démocratique sur la place de la logistique dans notre modèle de développement.

Ce rassemblement et ces courriers sont une manière de rappeler à nos dirigeant·es que l’heure n’est plus aux tergiversations ni encore moins aux déclarations sans lendemain. Il est temps d’exiger qu’iels se montrent (enfin) à la hauteur des enjeux !

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *