Des militants de Stop Alibaba &co lors d'une action contre le MR

Action durant les vœux 2022 du MR

2021 s’est achevé sur un bilan pour le moins inquiétant : pandémie, incendies, inondations. Les signes que la nature et le climat se dérèglent irrémédiablement sont de plus en plus manifestes.

Pourtant, le MR ne semble pas encore avoir saisi ni l’urgence ni la gravité de la situation. Son (hyper)président multiplie les déclarations climato-sceptiques. Son ex-ministre Jean-Luc Cruck, dégagé car trop « ecolo », n’hésitait pas à défendre bec et ongle l’arrivée d’Alibaba à Liège et le développement tout azimut des aéroports wallons…

Ce faisant, les libéraux nous rappellent leur priorité : la poursuite d’une croissance économique qui ne bénéficie qu’à une minorité, au détriment de la planète et de la majorité des travailleurs et travailleuses.

Sous le slogan « 2022, année de mobilisation libérale », le MR organisait ses voeux à Liège. Nous en avons profité pour organiser un comité d’accueil pour souhaiter au MR de se ressaisir et de choisir (enfin) de faire passer la protection de l’environnement et du bien-être de la population avant cette fuite en avant mortifère. Nous avons besoin d’un changement radical et immédiat de modèle économique. Et cela commencent par un moratoire sur tous les projets de développement aéroportuaire, le temps d’organiser une véritable étude d’incidences globale et un authentique débat citoyen.

Une « discussion » avec GLB. Ou plutôt : beaucoup de raccourcis et de nombreuses digressions

Georges-Louis Bouchez avec des militants de Stop Alibaba &Co

Stop Alibaba&Co a interpelé le président du MR lors de son entrée. Il fut très compliqué de se faire entendre et de parler du cœur du sujet. Les 40 minutes de « discussion » avec Georges-Louis Bouchez a plutôt ressemblé à un combat de boxe langagier où il s’échappait, à coups de raccourcis et de digressions, d’un véritable échange sur nos revendications.

Il nous a proposé une rencontre mais pour parler uniquement des aménagements possibles pour les riverain·es. Cette question est essentielle et, en même temps, ne peut se résoudre sans remettre en question également le déploiement de Liege Airport. Nous ne transigerons pas sur nos revendications ni sur notre demande de moratoire.

Il est temps de choisir son camp. 2022 sera l’année de la mobilisation climatique. Avec ou contre le MR.


Stop Alibaba&Co a également rendu visite aux autres partis du gouvernement wallon pour exiger un moratoire sur le développement de l’aéroport de Liège.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *