Un homme avec un parlophone devant une foule rassemblée devant l'hotel de ville de Liège

Rassemblement « CONTRE Alibaba, POUR une étude d’incidence globale »

Le lundi 28 septembre 2020, à l’appel du front « Stop Alibaba & co », plusieurs collectifs et associations ont organisé un rassemblement derrière l’Hôtel de Ville de Liège. Malgré la pluie, iels étaient une centaine devant le Conseil communal de Liège pour demander une étude d’incidence globale sur le développement de Liege Airport.

L’enjeu de cette séance du conseil communal de Liège

Le 28 septembre 2020, le conseil communal devait décider si la Ville de Liège se joignait aux communes de Donceel, Fexhe-Le-Haut-Clocher et Awans pour intenter une action judiciaire en vue d’obtenir une étude d’incidences relative au développement des activités de l’aéroport de Liège, ou même d’intenter elle-même une nouvelle action à ces mêmes fins. Les conseillers communaux liégeois avaient une opportunité unique d’agir, en votant favorablement à la proposition d’action judiciaire.

Liege Airport et le ministre Jean-Luc Crucke se veulent rassurants en annonçant une étude d’incidences fin 2020. Celle-ci, si elle n’est pas globale, ne couvrirait que les deux pistes et les zones de stationnement avion, pas les avions qui les utilisent. Cette étude doit donc également prendre en compte les activités gravitant autour de l’aéroport et leurs conséquences de plus en plus étendues.

Un rassemblement pour faire pression sur la Ville de Liège et ses élu·es communaux

« Stop Alibaba & co » s’est mobilisé car il serait très peu démocratique de se passer d’une étude d’incidences indépendante, globale et consultable portant sur les nouvelles activités de l’aéroport. En effet, le projet de Liege Airport engendre des répercussions qui nous concernent tous et toutes!

  • Le projet est globalement incompatible avec les objectifs climatiques de la Wallonie (l’arrivée d’Alibaba engendrera une augmentation importante du trafic routier et aérien, son installation nécessite de bétonner d’immenses surfaces…) ;
  • le trafic local liégeois est déjà saturé, un projet qui augmenterait le trafic routier est dès lors inenvisageable ;
  • les nuisances sonores engendrées par les vols de nuit d’avions cargo gros porteurs nuisent à la santé des citoyen·ne·s au-delà des communes voisines de l’aéroport ;
  • enfin, les retombées sur l’emploi et le commerce local sont très incertaines, en l’absence d’une étude d’impact.

Nous voulons que les conseillers communaux votent en faveur de l’étude d’incidences. Celle-ci serait un premier pas vers une société plus démocratique ainsi que socialement et écologiquement juste.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *